COMMUNIQUE SUR LE RÉSULTAT DU VOTE DU 10 NOVEMBRE 2015 #Achères

Publié le par CGT

SYNDICAT CGT DES TERRITORIAUX D’ACHERES

Les agents de la ville et du CCAS d’Achères ainsi que les retraités étaient appelés à se prononcer sur la question suivante : « A quelle structure souhaitez-vous voir allouer la subvention dédiée à l’action sociale du personnel municipal ? »

2 choix étaient possibles : le COS porté par la CGT et ses élus ou le CNAS porté par le Maire et sa majorité.

La CGT et ses élus remercient les 424 électeurs qui ont participé à cette consultation. Avec un taux de 63,8% de participation, le résultat n’amène donc à aucune ambigüité. Un tel pourcentage montre l’attachement du personnel à pouvoir donner son avis dans des conditions normales du droit d’expression par le vote. Rappelons que la municipalité, en septembre, avait décidé en catimini d’organiser cette consultation sous une forme qui ne respectait pas le secret du choix. L’intervention des élus CGT au COS et du syndicat avait permis l’arrêt de la procédure et la signature d’un protocole électoral conforme permettant l’expression démocratique du personnel.

Après un mois de campagne, au cours de laquelle chacun a pu s’exprimer et défendre son point de vue, 120 électeurs ont voté pour le CNAS, 296 pour le COS soit 71,15%. Le résultat réaffirme la confiance accordée aux élus CGT du COS pour continuer à gérer les 1,05% de la masse salariale (pour rappel en 2015 : 143 000 €) et donc l’existence du COS, outil de proximité et de lien social.

Fort de ce résultat, dans les prochains jours, nous allons pouvoir rédiger et signer avec Mr le Maire la prochaine convention qui lie la municipalité et le COS.

Dans cette période incertaine sur l’avenir des collectivités, du service public, des personnels et de leurs acquis, l’enjeu de ce vote était bien plus une question de fond qu’une question de forme. En votant très majoritairement pour le COS, les personnels ont réaffirmé le souhait de voir confier la défense de leurs intérêts à une association locale dans laquelle chacun pourra continuer à exercer son rôle d’adhérent de proximité.

Cette nouvelle victoire, c’est celle des personnels et de leurs intérêts individuels et collectifs.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu »

Bertolt Brecht

Commenter cet article