La CGT défend la Prévention spécialisée.

Publié le par CGT

 

ADRESSE OUVERTE à :

 

Monsieur le Président du Conseil Départemental des Yvelines

Mesdames et Messieurs les Conseillers Départementaux des Yvelines

Mesdames et Messieurs les Maires des Yvelines

 

Le Conseil Départemental des Yvelines lors de la séance du vendredi 27 novembre 2015 va débattre et décider de son action politique en matière d’accompagnement social et éducatif en faveur des jeunes et de leurs familles.

 

Sans même attendre ce débat et le contenu des décisions, nous en connaissons le sens puisque les associations de Prévention Spécialisée qui interviennent sur les communes et qui ne sont pas ou plus en Politique de la Ville comme Conflans Saint Honorine, Carrières Sous Poissy, Saint Germain en Laye, Achères, Verneuil sur Seine, Vernouillet, Aubergenville, Ablis, Rambouillet, Saint-Cyr l’Ecole, la Celle Saint Cloud …viennent d’être informées du non renouvellement de leurs conventions et donc des fonds indispensables à leurs actions, remettant en cause à terme leur existence.

 

Notre organisation syndicale invite l’ensemble des Elus du département à mesurer les conséquences de telles décisions, si elles devaient être votées.

 

Couper le financement de ces associations serait contre productif aux objectifs que nous partageons tous de lutter contre l’isolement, le décrochage scolaire, la délinquance, le chômage des jeunes et d’agir pour l’éducation, la réinsertion des publics en difficultés, l’accompagnement à la formation et à l’emploi.

 

Sur un département des Yvelines dont 37% de la population a moins de 30 ans, 107 000 demandeurs d’emploi ont moins de 25 ans, parmi les salariés de 15 à 25 ans 28% des hommes et 38% des femmes sont à temps partiel, sans parler du nombre de jeunes en rupture scolaire, familiale et sociale, il est au contraire plus que nécessaire de renforcer les moyens humains et financiers en direction des acteurs qui participent quotidiennement au maintien du lien social dont nous avons tant besoin actuellement, qu’ils soient associatifs ou institutionnels.

 

La CGT désapprouve le désengagement de l’Etat sur ses missions et ses actions de service public de proximité, la réforme territoriale, l’étranglement financier des collectivités par la diminution des dotations, la réforme sur la fiscalité, la réorientation de la politique de la ville, la politique d’austérité. Par ailleurs elle agit au quotidien pour une réorientation des politiques qui permettraient de replacer l’humanité au cœur de notre société.

 

La jeunesse et son devenir sont au cœur des enjeux de ce que sera notre société de demain.

 

C’est pourquoi, notre organisation syndicale CGT, appellent les Conseillers Départementaux à renoncer à ce projet de démantèlement des associations de Prévention. 

C’est pourquoi, nous invitons tous les Elus locaux à intervenir auprès du Président du Conseil Départemental comme certains ont pu le faire contre la fermeture des centres PMI sur leur commune et obtenir satisfaction.

 

Il nous faut agir vite, l’unité de tous est indispensable si nous ne voulons pas voir encore une fois des professionnels de terrain (140 éducateurs) disparaître au bénéfice de l’appauvrissement dans nos quartiers, dans nos villes, là ou nous vivons tous.

 

L’ensemble des syndicats CGT du territoire de l’Union locale Poissy Yvelines Nord, apporte son soutien aux actions et invite à participer à toutes les initiatives pour défendre la Prévention spécialisée.

A Poissy, le 25 novembre 2015

Union Locale CGT Poissy Yvelines nord

Publié dans CGT

Commenter cet article