Communiqué CGT 18 avril 2016

Publié le par CGT

Communiqué CGT 18 avril 2016

Après la mobilisation du 15 avril 2016, les élus du Conseil Départemental ne peuvent plus ignorer le mécontentement des agents. La parole du personnel et de leurs représentants doit être prise en compte.

160 agents ont manifesté à Versailles (chiffre de la police) dans les rues de Versailles pour finir sous les fenêtres de l’Assemblée Départementale. Celle-ci votait la fusion du service archéologique Yvelines/Hauts de Seine et la suppression de 140 emplois. La grève dans les services, sur une période de congés pour certains et de veille de congé pour d’autres, a entraîné la fermeture de certains services départementaux (action sociale, PMI).

Depuis l’annonce par voie de presse de cette fusion, la CGT est dans l’action pour dénoncer la politique « austéritaire » du département, et pour défendre les conditions de travail du personnel, l’emploi et les missions de service public.

Plusieurs initiatives ont été menées : lettre à la population, alertes aux élus des conseils départementaux 78 et 92, communiqués de presse, Assemblées Générales du personnel à Versailles et à Nanterre, recherche d’une démarche intersyndicale au CD 78, information du personnel notamment par la Feuille de Chou, interventions auprès des services impactés, interpellations multiples des représentants de la collectivité, construction de la mobilisation décidée en Assemblée...

Cette pression syndicale et la mobilisation du personnel le 15 avril ont d’ores et déjà permis d’obtenir :

  • L’engagement de la collectivité de proposer un autre poste à tous les agents impactés par la fusion du service archéologique.
  • Une amélioration statutaire du cadre de transfert des agents. La mutation n’est plus la seule possibilité, la mise à disposition sera possible, au choix de l’agent. Cela permettra aux agents concernés de réintégrer la collectivité si nécessaire...
  • La reconnaissance par la collectivité du déficit de concertation et de communication sur la fusion. De ce fait, une amélioration de l’information est portée aux agents du service archéologique, la DRH s’est engagée à associer les organisations syndicales à l’élaboration d’un protocole des droits (temps de travail, régime indemnitaire, prestation sociales), une délégation CGT a été reçue par le Directeur Général des services autour de nos préoccupations...
  • Le déblocage de la possibilité de stagiairisation du personnel précaire pour les agents de catégorie C en CDD sur emploi permanent.
  • La CGT sera active et force de propositions pour que ces engagements ne restent pas des vœux pieux.
  • La CGT reste également mobilisée pour obtenir des avancées sur les préoccupations du personnel qui demeurent (modalités de fusion, réorganisations de services, diminution des moyens, prise en compte des agents, réduction d’effectif, non remplacement du personnel...).
  • Convaincus que cela passe par le rassemblement le plus large possible, des organisations syndicales et du personnel, nous continuerons d’agir dans cet objectif pour défendre nos emplois, nos conditions de travail et nos missions de service public.

Syndicat CGT du Conseil Départemental des Yvelines cgt@yvelines.fr ou 06.71.78.55.10. 

Publié dans conseil départemental

Commenter cet article