Adresse de la Commission exécutive de la Fédération CGT des Services publics : Le gouvernement persiste, nous aussi !

Publié le par CGT

Adresse de la Commission exécutive de la Fédération CGT des Services publics : Le gouvernement persiste, nous aussi !

Réunie le 16 juin 2016, la Commission exécutive de la Fédération CGT des Services publics a décidé de s’adresser aux syndicats de la Fédération.

La CEF appelle à poursuivre la bataille engagée contre le projet de loi Travail, qui remet en cause des décennies de luttes et de conquêtes sociales et politiques.

Le combat contre le projet de loi Travail est celui de l’ensemble du monde du travail. Il y a unité de la politique gouvernementale contre les droits et garanties collectives, dans le public et dans le privé. L'offensive en cours pour baisser la contribution des entreprises au financement de notre modèle social passe par la dislocation de tous les éléments qui contrecarrent le rapport de subordination entre les salariés et leurs employeurs.

L'inversion de la hiérarchie des normes participe de la même offensive que le RIFSEEP, la loi déontologie, l'entretien professionnel et les projets de suppression du Statut : c'est l'individualisation et l’affaiblissement des droits pour mettre en concurrence les travailleurs et accroître les profits.

Avec la loi El Khomri, avec les attaques anti-statutaires, ce sera le 49-3 permanent dans toutes les entreprises et administrations !

La CEF appelle donc les syndicats du champ fédéral à : - S’inscrire dans les mobilisations engagées et à venir - À construire dans la Fonction publique territoriale de grandes journées d’action les 23 et 28 juin, par la grève et les manifestations - À participer à la votation citoyenne lancée par l’intersyndicale interprofessionnelle - À faire grandir les luttes pour la défense et le développement du service public territorial et de l’emploi public - À poursuivre les actions de blocage de l’économie, notamment dans le secteur des ordures et déchets

Aujourd’hui, le vingt-deuxième jour de blocage est engagé sur le site de la TIRU Ivry/Paris 13, première usine d’Ile de France de traitement des déchets et ordures ménagères. L’usine TIRU de Saint-Ouen a été bloquée quelques heures ce matin dans le cadre d’une action menée par l’UD CGT 93, l’union locale CGT et le syndicat des agents territoriaux de la collectivité.

À Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), l’incinérateur traitant les ordures de l’agglomération marseillaise est bloqué pour la treizième journée consécutive suite à une action lancée par l’UD CGT 13, qui a abouti à une grève des salariés de l’incinérateur. Le centre de traitement des Cadeneaux (Les Pennes Mirabeaux), bloqué pendant plus d’une semaine, a été débloqué par une intervention des forces de l’ordre vendredi 17 juin. Celle-ci a déclenché une grève des salariés du site, effective ce jour.

Vendredi 17 juin, près de 75 opposants à la loi Travail, dans l’unité syndicale, ont bloqué l’accès principal de la déchetterie de la Sidomra (Syndicat intercommunal des ordures ménagères région Avignon) à Vedène. Mardi 21 juin, les travailleurs sociaux seront en action pour la défense de leurs missions face à un projet gouvernemental.

Les personnels territoriaux continuent de participer aux actions organisées par les structures interprofessionnelles de la CGT. Ni Hollande, ni Valls, ni Gattaz, ni Berger ne nous feront taire ! Toutes et tous dans l’action !

Montreuil, le 20 juin 2016

Publié dans fonction publique

Commenter cet article