Adresse aux Conseillers Communautaires de la Communauté Urbaine GPS&O

Publié le par CGT

Adresse aux Conseillers Communautaires  de la Communauté Urbaine GPS&O

Coordination Syndicale Départementale des Services Publics Territoriaux des Yvelines

Jeudi 29 septembre 2016

La Communauté Urbaine GPS&O est en route depuis près d’un an…

…..mais toujours pas en ordre de marche...

Depuis le début, la CGT alerte sur les conditions de la création de la CU, son impact sur le personnel et sur le service public.

Conseiller(e) communautaire vous avez à la fois la responsabilité du niveau de service rendu à la population dans votre commune et la responsabilité des conditions de transfert du personnel.

Au 1er janvier 2017, la CU GPS&O va connaître un tournant important avec la fin des conventions de gestion provisoires et le transfert effectif des compétences et d’une partie des personnels concernés.

Avec ce nouveau mouvement de personnel, vous devrez également garantir que l’organisation du travail et les moyens affectés soient en adéquation avec le service attendu tant dans votre commune qu’à la Communauté Urbaine.

Or, de nombreux dysfonctionnements sont déjà relevés à la CU GPS&O :

non signature de bons de commande mettant en péril les missions de service public, agents sans affectation, départs nombreux, non renouvellements de contrats, déplacements abusifs, erreurs dans les fiches de paie, absence d’organigramme, absence d’annuaire interne, plan de formation non respecté, missions peu ou pas définies, objectif de service inexistant…

Dans ces conditions et sans anticipation des conséquences induites, comment pouvez-vous décider d’intégrer de nouvelles compétences aussi importantes que la voirie, la politique de la ville, l’habitat, l’eau, l’assainissement, le transport,… ?

A titre d’exemple, l’éloignement à venir de centres techniques à 45 mn de leur zone d’intervention va inévitablement entraîner une dégradation de la qualité du service rendu.

De plus, les modalités de transferts maltraitantes qui s’opèrent (déménagement contraint, changement de mission brutal, incertitudes sur les conditions de travail, sur les droits des agents…) vont inévitablement altérer les capacités d’investissement du personnel et leurs moyens d’interventions.

Il est temps de véritablement prendre en compte le personnel et de mesurer les conséquences sur le niveau de service rendu à la population si vous voulez éviter la sortie de route…

Aussi, il est urgent avant tout nouveau transfert de personnel de fixer un cadre bien traitant, respectueux des agents, de leurs missions et du service public.

La CGT demande :

  • Un accord cadre négocié sur les droits de l’ensemble du personnel rattaché à la CU
  • Un accord cadre fixant les conditions de transfert ou de mise à disposition (conformément à la loi) et d’emploi des personnels
  • Une étude d’impact avant transferts de compétence et de personnel.
  • Des garanties sur le niveau de service public et les moyens alloués.

Dans cet objectif, la CGT a demandé une audience auprès du Président de la Communauté urbaine, nous vous sollicitons afin d’intervenir à votre niveau pour que nos propositions aboutissent dans un intérêt partagé pour le personnel et la population.

Courrier à M le président de la CU GPS&O

Courrier à M le président de la CU GPS&O

Publié dans GPSO

Commenter cet article