Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales

Publié le par CGT

Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales

Relaxe et amnistie pour les militant-e-s

Pour le droit de manifester et l’arrêt des violences policières

Depuis des mois, face à une mobilisation d’ampleur contestant les régressions sociales contenues dans la loi travail, refusant la précarité au travail et dans les conditions de vie, au prétexte de l’état d’urgence, de graves entraves à la liberté de manifester ont été commises.
Nous dénonçons particulièrement les violences policières à l’encontre des manifestants, lors de la manifestation du 15 septembre à Paris. Une des victimes est un militant CGT cheminot de notre département, dont les blessures lui ont valu 3 jours d’ITT.


Les libertés syndicales sont un bien pour tous les salariés, et tout ce qui les menace est inacceptable. A commencer par les restrictions que les employeurs pourront, grâce à la loi travail, imposer au droit d’expression des salariés. C’est une porte ouverte à l’aggravation des discriminations existantes (racistes, sexistes, homophobes, …), et un grave recul des libertés en entreprise.


Notre liberté d'adhérer au syndicat de notre choix, tout comme le droit de grève sont des droits fondamentaux inscrits dans la constitution.


Face aux menaces sur les libertés démocratiques et syndicales, face à la montée des idées de haine et d’extrême-droite, et pour améliorer conditions de travail et salaires, nous appelons à développer la solidarité !


Une journée d’action pour les libertés syndicales s’est tenue le 27 septembre pour dire stop à la répression et à la criminalisation de l’action syndicale. Ce jour-là, seize salarié-e-s d'Air France étaient convoqués au Tribunal de grande instance de Bobigny, et un camarade de Rhône Alpes a été auditionné à Grenoble, pour une diffusion de tracts lors du mouvement pour les retraités en 2010.


Le 19 octobre, jour du procès en appel des Goodyear, sera une nouvelle date de forte mobilisation

Publié dans CGT

Commenter cet article