Les agents de la médiathèque Christine de Pizan sont inquiets pour leur santé

Publié le par CGT

L'été dernier, au début du mois de juin, la crue de la seine avait révélé une pollution aux hydrocarbures ce qui avait provoqué une première fermeture.

  • "La mairie avait alors effectué des travaux, notamment le renouvellement du système de climatisation." Le parisien, 17 mars 2017.
  • "La pollution , « non toxique », s’est aujourd’hui dispersée." La gazette en Yvelines, 7 septembre 2016.

Malheureusement, depuis le début de l'année les agents de la médiathèques ont continué par épisode, à ressentir des gênes respiratoires et pour certains des malaises.

A ce jour, la question de(s) la sources(s) de pollution est posé et des analyses sont en cours.

Publié dans Culture, Poissy, Alerte

Commenter cet article