ATSEM : Pour nos droits, notre métier avec la CGT restons mobilisés !

Publié le par CGT

La forte mobilisation nationale des Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles a mis sur le devant de la scène nos réalités de travail et les revendications que nous portons.

 

Dans les Yvelines, face à la dégradation de nos conditions de travail, au manque de reconnaissance professionnelle, la mobilisation des ATSEM s’est ancrée dans plusieurs communes. 

 

Selon les mairies, nous constatons des différences concernant le cadre d’emploi, l’organisation du travail, le temps de travail, les moyens humains et matériels… Cependant, dans de multiples collectivités yvelinoises, nous partageons les mêmes constats :

  • Le manque de temps de préparation pour les activités ;
  • Le poids complexe de la double hiérarchie (Mairie // Education Nationale) ;
  • De nouvelles missions liées à l’évolution des rythmes scolaires ;
  • un manque de reconnaissance professionnelle (salaire, carrière…) ;
  • La pénibilité au travail…

Parce qu’ensemble nous sommes plus forts pour gagner la reconnaissance de notre métier et des améliorations de nos conditions de travail, les 14 décembre, 1er février et 7 mars 2017, nous étions nombreux en grève et dans l’action.

 

Grâce à la détermination des ATSEM, la porte des négociations s’est ouverte !

 

Ensemble, nous avons obtenu l’ouverture de négociations sur :

 

  • La valorisation et la clarification des missions, no­tamment sur la double hiérarchie.

  • La reconnaissance de la pénibilité afin de favoriser les conditions de reclassement.

  • L’accompagnement et l’évolution de carrière en catégorie B.

Cadre des négociations : Mars à Juin 2017

Le Ministère a mandaté l’IGA (Inspection Générale de l’Administration) et l’IGEN (Inspection Générale de l’Éducation Nationale) pour revoir et préciser les missions des ATSEM, pour auditionner les acteurs sociaux et pour recueillir le témoignage des acteurs éducatifs.

Un groupe de travail est constitué où participe activement la CGT.

Mardi 29 mars 2017 : 1ère rencontre du groupe de travail pour la « reconnaissance des ATSEM »

Deuxième quinzaine de juin 2017 : 2ème réunion du groupe de travail.

La CGT dans les groupes de travail porte vos revendications :

  • L’affectation d’une ATSEM à temps plein par classe,
  • La clarification des missions des ATSEM,
  • La résolution du problème de double hiérarchie (éducation nationale – collectivité territoriale),
  • Une formation profes-sionnelle tout au long de la carrière,
  • Un déroulement de carrière sur la catégorie B,
  • La reconnaissance de la pénibilité : catégorie active pour tous,
  • La reconstruction de carrière : lors des transpositions des accords JACOB, les ATSEM ont toutes vu leur ancienneté remise à zéro,
  • Que les collectivités ne suppléent pas à l’éducation nationale qui doit assurer son rôle (remplacement enseignant, AVS),
  • La titularisation des précaires,
  • Les moyens financiers nécessaires au bon fonctionnement des collectivités territoriales,
  • Le respect des principes statutaires en matière de formation et de pénibilité, 
  • Le minimum Fonction publique à 1 800€ brut mensuels, le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat accumulées depuis 2000, le rétablissement de l’avancement d’échelon à la durée minimale, la revalorisation des grilles et la juste reconnaissance des qualifications, à l’opposé de ce qu’impose le protocole minoritaire PPCR dont nous demandons l’annulation.

La CGT appelle les professionnel-le-s à rester mobilisé-e-s et à s’organiser massivement par la syndicalisation. Nous vous tiendrons informés rapidement de l’évolution de la situation.

Ne restons pas isolés… Ensemble, nous serons plus efficaces…

ATSEM : Pour nos droits, notre métier avec la CGT restons mobilisés !
ATSEM : Pour nos droits, notre métier avec la CGT restons mobilisés !

Publié dans Atsem, CGT

Commenter cet article